• Marie Hélène Auclair - Un journal de peinture

    Marie Hélène Auclair - Un journal de peinture

     

    La raison principale pour laquelle un artiste se démarque parmi les autres c'est principalement  parce que son travail est différent et unique. Bien sûr l'habileté technique est importante, mais les émotions ont très souvent la priorité sur l'habileté technique

    Et la seule façon pour un artiste d'être différent, unique et de continuer à grandir c'est d'être soi-même...

    Maïka - ÉtudeDurant mon parcours j'ai toujours fait attention pour ne pas me laisser influencer profondément par aucun artiste en particulier, je ne veux pas dire que je n'ai pas eu d'influences, parce que tous nous sommes influencés par ce que nos yeux voient et il y a tellement d'artistes du présent et du passé qui suscite mon admiration.

    Ce qui m'a aidé et m'aide encore à continuer à écouter et à être attentive à ce que je ressens et à ce qui me touche profondément, à être vraie et intègre avec moi-même, c'est un journal de peinture.

    C'est ce qui m'a apporté la plus grande aide pour développer mon style.  Chaque jour de travail, depuis des années, je note toutes sortes de pensées autant émotives que techniques en cours de travail, ce que je ressens, des idées de sujets, de compositions, des petits croquis...ce qui me vient en tête.

    La justesse de l'émotion et le fait que mes tableaux me ressemblent intimement c'est ce qui importe le plus pour moi.

    Souvent je vois des artistes qui ont du talent s'oublier et devenir complètement incertains quant à leurs capacités parce qu'ils cherchent trop à l'extérieur pour trouver leur style. Il n'y a personne qui peut ressentir, voir et s'exprimer de façon identique, chaque personne a quelque chose qu'un autre n'a pas, quelque chose d'unique.

    S'inquiéter du résultat, penser seulement technique, se comparer, avoir trop peur de prendre des risques, de faire des erreurs ce sont des attitudes qui bloquent la créativité.

    Les hauts et les bas, les phases d'excitation, de découragements, de frustrations et d'incertitude font partie du processus créatif, et il va toujours avoir des points qui pourront être améliorés, c'est un travail sans fin, un travail de recherche continue qui demande beaucoup de persévérance de disciple et c'est comme ça pour tous les artistes...

    Une réflexion de Degas sur son lit de mort «Zut ...au moment même où je commençais à y arriver »

     


  • Commentaires

    Aucun commentaire pour le moment

    Suivre le flux RSS des commentaires


    Ajouter un commentaire

    Nom / Pseudo :

    E-mail (facultatif) :

    Site Web (facultatif) :

    Commentaire :